Informations

Nina Tomàs

19.01.23 - 04.03.22

Opening on Thursday, January 19th, 18:00


Texte de l'exposition :


Hibernation[1]

Avec les moyens de la peinture principalement, Nina Tomàs explore différents états de conscience qui nous sont livrés comme le rendu d’une expérience psychosensorielle unique et éphémère. Au-delà des apparences très pop, voire psychédéliques de ses œuvres, il est question du lien fragile qui unit la réalité et l’imaginaire au moment de l’acte créateur, dont l’inscription au sein de l’histoire de l’art est avérée. […]

Pour en revenir au titre de l’exposition qui nous occupe, Hibernation, il apparaît que l’altération du champ perceptif soit plutôt affaire d’engourdissement et de ralentissement des fonctions organiques du corps. Différente du sommeil, l’hibernation renvoie en effet à une phase de dormance, plus animale ou végétale qu’humaine. En cela, le titre de l’exposition introduit une double lecture : à la fois liée au cycle de la nature et des saisons, mais également à l’activité psychique humaine, comme l’indique les nombreuses représentations de coupes de cerveau, au rendu multicolores. À l’origine, cette technique d’imagerie scientifique cherche à élucider le mystère de la psyché, en un mot à rendre visible l’invisible. En s’emparant de ces images pour les broder sur du tissu, Nina Tomàs en fait un motif qui loin d’être uniquement décoratif, nous emmène à questionner cette intériorité. […]

Il convient toutefois de nuancer ce propos naturaliste sur la peinture ou du moins de le relativiser, en notant la présence au sein de cet environnement pictural très étudié de petits objets dont l’aspect immédiatement identifiable font basculer le fantasme du côté du trip. […] Si l’image est stupéfiante, pour paraphraser le poète Louis Aragon, gageons que la main, elle, peint ce que l’œil seul ne voit pas.             

                                                                                                                      Septembre Tiberghien



[1] Extraits du texte, « La main peint ce que l’œil seul ne voit pas », rédigé à l’occasion de l’exposition Hibernation à la Maison d’Art Actuel des Chartreux à Bruxelles, du 18 novembre au 17 décembre 2022.  


EN



Hibernation[1]

 

Working mainly in the medium of painting, Nina Tomàs explores different states of consciousness, which she presents to us as accounts of a unique and ephemeral psychosensory experience. Beneath their Pop-like or even psychedelic appearance, her works question the fragile link between reality and imagination during the creative act, which has undoubtedly marked the history of art. [...]

 

Concerning the title of the exhibition, Hibernation, it would appear that the alteration of the perceptive field is rather a matter of numbing and slowing down the body’s organic functions. Hibernation, which is different from sleep, refers to a phase of dormancy, more commonly associated with animals and plants than with humans. In this sense, the title of the exhibition suggests a double reading, referring both to the cycle of nature and the seasons, and to human psychic activity, as indicated by the numerous colourful depictions of brain sections. Originally, this scientific imaging technique sought to elucidate the mystery of the psyche, in other words, to make the invisible visible. By appropriating these images and embroidering them on fabric, Tomàs transforms them into a motif which, far from being merely decorative, encourages us to question this interiority. [...]

 

It is appropriate, however, to mitigate this naturalistic reading of her painting, or at least to put it into perspective, by noting the presence, within this carefully constructed pictorial environment, of small objects whose instantly identifiable appearance shifts the fantasy towards a drug-induced trip. [...] If the image is a drug, to paraphrase the poet Louis Aragon, we can safely assume that the hand paints what the eye alone cannot see.

 

Septembre Tiberghien



[1] Excerpts from the essay ‘La main peint ce que l’œil ne voit pas’, written for the exhibition Hibernation at Maison d’Art Actuel des Chartreux in Brussels (18 November to 17 December 2022).


Caption:

Nina Tomàs

Déjeuner sur l'herbe, 2022

mixt technic

41,5 x 75 x 67 cm

Image: Regular Studio

Documents

Subscribe

Ok
Unsubscribe